Angels vs Demons


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Derek

Aller en bas 
AuteurMessage
Derek

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 13/04/2009

MessageSujet: Derek   Lun 13 Avr - 20:47:14

Fiche de présentation



Nom :Aucun

Prénom :Derek

Age :18 ans

Fonction: indépendant

Pouvoir :télépathie

Formes maîtrisée : normale, rétractée et libérée.

Description physique : Derek est plutôt musclé, il est grand et possède de longues jambes, sans paraître chétif. Cela lui donne un air rassurant. Sa démarche est souple et montre sa confiance en lui. Les traits de son visage son fin, ses cheveux noirs et mi-long lui tombent en deux mèches sur le visage, de part et d'autre de ses yeux gris pâles. Son regard est vif, et peut être perçant. Il a quelque fois le don de mettre mal à l'aise les personnes que Derek fixe. Il possède deux paires d'ailes noires comme du charbon. Il ignore pourquoi il possède quatre ailes, mais cela lui confère une rapidité au vol quelque peu supérieure à celle des autres anges et démons. Les plumes de ses ailes sont lisses et soyeuses, et se teintent d'un reflet rouge sang au soleil.
Son oreille droite est percée d'une série d'anneaux gris en métal, et il porte constamment au ras du cou un collier noir. Il ne s'habille qu'en couleur sombre et porte souvent des bracelets en cuir noir, hérissé de pointes métallique, ce qui lui donne une allure oscillant entre punk et gothique.

Description psychologique : (5 lignes minimum)
Le démon qu'est Derek, est redoutable, cruel. Il assure les missions qu'il lui sont confiées sans faire preuve de pitié. Cet aspect de sa personnalité choque souvent les âmes les plus sensibles. Néanmoins, sa conviction en ses idée est forte et il n'exécute une mission que lorsqu'il la croit juste. Il aime se battre, et est d'une nature rancunière. Il n'hésite donc pas à se venger, ou encore à venger ses amis. En effet, il a de nombreux amis grâce à la sympathie qu'il peut faire preuve en dehors de ses missions. Il est doté d'un sens de l'humour noir, qui en outre plus d'un. Il n'hésite pas à exposer ses idées de manière franche, brutale, directe et cela blesse souvent ses proches. Derek n'y accorde guère d'importance, non qu'il soit égoïste, car pour lui, cette manière de communiquer est la plus efficace.
Il est le premier à se révolter contre ses supérieurs, supériorité qu'il a du mal à admettre. Il n'aime pas être soumis à l'autorité d'un autre démon, mais il reconnaît l'autorité de la force divine. Il préfère agir seul, agissant selon ses idées et suivant son instinct. Néanmoins, il n'hésite pas à aider ses amis.

Signe distinctif :Un tatouage noir d'un aigle sur son torse, le collier qu'il porte toujours autour du cou, ses bracelets cloutés..

Histoire :

J'ai eu le malheur de naître en décembre 1960, lors d'une froide soirée d'hiver. Ma mère avait peiné à me mettre au monde et elle avait fini par y perdre la vie. Sans aucun doute, les décès lors des accouchements étaient rares à cette époque, rares, mais pas inexistants. Selon les dires de mon père, elle avait toujours été d'une nature fragile, et je crois que c'est ça qu'il aimait tant chez elle. Il avait un aspect de type fort et baraqué, et, avant de rencontrer ma mère, il travaillait avec des types un peu louche. D'ailleurs, il n'a jamais voulu me dire en quoi son travail consistait exactement. Quoi qu"il en soit, il dû m'élever seul, et ce fut difficile pour nous deux. D'abord, je le soupçonnais de penser que j'étais la cause de la mort de ma mère, mais, selon moi, il tentait de faire preuve de bonne fois en m'élevant du mieux qu'il pouvait.
Malgré tout, ma vie sur terre ne fut pas une réussite, et je ne vois ça qu'avec le recul, maintenant que je suis un démon.
Vers dix ans, mon père me plaça dans un internat de garçons, car je devenais de plus en plus intenable à la maison. La nuit, je quittais ma chambre, allant traîner avec des gars bizarres, sûrement le même genre de type avec qui mon père traînait avant. Enfin bref, tout ça pour dire que mon paternel a cru bon de me cloîtrer dans un internat merdique et où on vous mène la vie dure. J'eut la patience d'y rester jusqu'à l'âge de quatorze ans, et je commençait peu à peu à voir les filles sous un autre jour. Ben ouais, c'est la vie. Surtout, je voyait tout ces types libres qui avaient une copine, et là, je dois avouer que je me suis sentis con, seul, dans cet internat dans lequel la seul fille était notre veille directrice., toute fripée et ridée.
Bien sûr, je dois avouer que je lui menais pas la vie simple. En premier lieu, je ne cessais pas de me battre et tentais de sécher les cours, mais je me faisais prendre la plupart du temps à cause de mon inexpérience. Elle m'avait menacé plusieurs fois de me renvoyer, mais elle ignorait comment trouver mon père. Enfin, c'est ce qu'elle disait. En vrai, je crois qu'elle avait juste peur de sa stature d'armoire à glace, et puis, les rumeurs sur lui en disaient long. Mon père finit par être inculper de meurtre volontaire et fut placer en tôle à vie. Je n'en sais pas plus. Selon l'ordre du juge, cette harpie de directrice devait me garder dans son internat pourri, car la pension allait continuer d'être payée, à mon plus grand déplaisir. Selon le juge, je n'étais qu'un pauvre gosse déstabilisé à cause de la mort de ma mère. Pourtant, je n'avais jamais souffert de son absence, car je n'ai rien connu d'autre.
Un jour, je réussis à partir, profitant de la distraction d'une d'un de nos surveillants. Pour moi, la vie commençait sous un jour nouveau, mais j'étais loin de me douter que j'allais être assez con pour commettre des actes qui m'amèneraient en enfer. Enfin, je ne suis pas du genre à m'apitoyer sur mon sort et à regretter mes multiples erreurs, surtout que,finalement, l'enfer, pour un mec comme moi c'est pas si mal.

Après quelques semaines de liberté passée à flâner de ville en ville, j'ai finit par me poser. J'avais réussi à intégrer une des bandes de jeunes, sauf qu'elle était pas vraiment comme les autres. Tous les mecs de la bande s'habillaient comme moi, look genre gothique punk. Mais attention, on n'est pas vraiment du genre à traîner dans les cimetières et à lire des poèmes morbides. Pour tout dire, j'avais mes raisons pour intégrer ce groupe.
La raison, elle est grande et fine, 1m65, yeux bleus, cheveux noirs. Elle s'appelait Meg. Je n'avais jamais cru au coup de foudre, mais dès que je l'ai aperçue lorsque j'errait dans les rues, ça m'a fait tout drôle, et j'avais l'impression que rien ne serait comme avant maintenant que je l'ai vue, qu'elle ne quitterait plus jamais mes pensées. D'accord, elle était bizarre avec sa tonne de maquillage noir autour des yeux, mais tellement envoûtante, elle était trop colérique, n'avait aucune élégance dans ses choix vestimentaires, elle tait trop petite, mais pourtant, rien ne m'avais jamais paru aussi beau, aussi parfait. Comme si elle était faite pour moi, moi pour elle. J'ai fini par prendre mon courage à deux mains et j'ai été lui parlé. De fil en aiguille, elle m'avait présenté à sa bande.
C'est à partir de ce moment que j'ai encore dégénéré, petit à petit, m'enfonçant dans un tourbillon mortel. Le chef de la bande s'appelait Jeff, et jamais, jamais je n'aurais dû le connaître. Premièrement, c'était le petit ami de Meg. Dès l'instant où je l'ai appris, je ne m'étais fixé qu'un seul but: la lui piquer, puis partir. Malheureusement, elle était plus coriace qu'elle ne le paraissait, et elle était complètement in love avec Jeff. Elle s'imaginait déjà qu'ils allaient se marier et tout le topo. Mais je voyais bien qu'elle allait être malheureuse avec lui, car j'avais bien compris que tout ça, ça n'était qu'un jeu pour lui, et à la moindre occasion, il la larguerait pour une autre. J'ai eu la folie de lui déclarer mais sentiments, mais elle était tellement attachée à cette ordure qu'elle les a royalement ignorés, elle a fait comme si je ne lui avais rien dit et qu'elle ignorait ce que je ressentais. Finalement, ce qui devait arriver arriva. Meg apprit que Jeff l'avait trompée, mais cette folle resta néanmoins avec lui. Cela nous permit de nous rapprocher.

Je n'oublierai jamais cette soirée avec elle. Les types de groupe avaient organisé un feu de camp au milieu d'un champ. Nous étions seuls, Jeff était parti je ne sais où, et les autres flânaient dans les rues. Elle était venue s'asseoir près de moi, le vent faisait voler ses cheveux sombres. Elle semblait enfermée dans une profonde réflexion.

-Dis Derek... commença-t-elle.
-Oui? répondis-je.
-Tu te rappelles... ce que tu m'avais dit...
-Que je t'aimais?

J'avais la désagréable impression qu'elle avait peur d'utiliser le verbe aimer, comme si quelqu'un risquait de nous entendre. Mais moi, cela m'importait peu, que quelqu'un de plus sache mes sentiments à son égard. Dans ce groupe, je ne comptait sur personne, de telle manière que je n'avais des comptes à rendre qu'à moi-même. Je m'entendais bien avec la plupart des mecs de la bande, mais ils étaient bien plus attaché à Jeff qu'à moi, et je ne voulais pas prendre de risque.

Enfin bref. Pour en revenir, elle avait l'air quelque peu surprise par l'aspect direct qu'avaient prises mes paroles.

-Oui, c'est. Je voulais savoir... tu ressens toujours ces sentiments pour moi?
-Oui.

Ma réponse fut directe, elle était tellement simple pour moi. Je n'avais pas peur de cacher ce que je ressentais. Son visage traduit de l'hésitation, puis de la résignation. Elle s'avança vers moi et posa ses lèvres sur les miennes, et je lui rendis son baiser avec avidité.

Nous passâmes le reste de la soirée ensemble, en discutant de tout et de rien. Je savais que ce moment n'allait pas durer, et qu'elle allait rester avec Jeff. Il avait le contrôle sur toutes la bande, et s'il apprenait notre liaison, nous étions menacés. Je haïssais cette situation, je voulais partir avec elle, comme dans un grand film romantique à l'eau de rose.
Un jour, évidemment, Jeff nous surpris. Cela me soulagea presque, je n'aurais plus à me cacher, et on allait boucler la boucle. Cependant, rien ne se passa comme je l'avais imaginé. Meg et moi étions seuls, face à Jeff, et celui-ci se jeta sur moi pour engager un combat très, très violent. Mon agilité contrais facilement sa force de brute, mais ses coups étaient douloureux.
Finalement, je parvint, avec beaucoup de mal, je l'avoue, à le mettre à terre.

-C'est fini, Jeff, lui dis-je.

Ses yeux brûlaient de rage, et me fusillaient. Il ne supportait pas d'avoir été battu et était blessé dans sa fierté. Je me relevai, et pris la main de Meg. Les autres membres du groupe arrivèrent en courant et constatèrent la défaite de Jeff. Je me retournai pour partir, grave erreur. Un claquement sec retenti, signe qu'une balle avait été tirée. La balle en question frôla ma joue de justesse et me trancha une mèche de cheveux. Je me retournai. Eric, le bras droit de Jeff, me visai avec un fusil. Les autres membres me dévisageaient, le visage calme et inexpressif. A ma droite, se tenait une homme qui tenait un pistolet. Dans un geste rapide et vif, je lui arrachai des mains. Je tirai une fois, deux fois. La première balle atteignit les poitrine d'Eric, la deuxième, le crâne de Jeff. Meg se tenait à mes côtés, choquée, la peur lui imprégnant le visage. Je courut pour fuir avec elle, mais une vive douleur me transperça l'épaule. Meg hurla, et je m'écroulai. Je portai ma main à ma blessure à l'épaule et elle se teinta d'un liquide chaud et rouge. Je sombrai dans l'inconscience avant d'avoir pu me rendre compte de la gravité de mes actes. J'avais tué Jeff et Eric. J'étais un meurtrier.


Par la suite, la police trouva mon corps. Je fus inculpé de meurtre, et du haut de mes dix-huit ans, on me destina à passer le reste de mes jours en prison. J'ignore encore ce qu'est devenu Meg, ainsi que les sbires de Jeff. Chaque jour sans elle, enfermé dans une cellule, était un torture pour moi. Je tins un an à ce rythme. Je devenais de plus en plus violent, et agressif. Grâce à des potes pas très fréquentables que j'avais rencontré en tôle, j'élaborai un plan d'évasion. Une seule chose comptait pour moi: être libre ou mourir. Je m'autorisai donc la moindre folie, n'ayant peur de mourir.
Selon le plan, on devait profiter de l'échange des gardiens pour s'enfuir, mais cela n'avait pas suffi. Le gardien était un vieux snob aux yeux perçants, et il me tira une balle dans la cuisse. Malheureusement pour moi, je ne pouvais pas mourir de cette blessure. Je me réveillai quelques heures plus tôt dans l'infirmerie de la prison. La liberté étant hors de portée, je décidai de l'atteindre d'une autre manière.

Le lendemain, un gardien vint me chercher dans ma cellulle.

-Un visiteur pouir toi, gamin, dit-il.

Mon coeur commença à battre la chamade. Etait-ce Meg? Le suspens continua jusqu'à ce que j'arrive dans la salle de visite. Un homme était assis à une table et on me fit asseoir en face. Je ne le reconnu pas tout de suite. C'était un type de la bande de Jeff.

-Que veux-tu? lui demandai-je d'un ton agressif.

Sans un mot, l'homme me tandis un journa, puis se leva et tourna les talons. Une fois retourné dans ma cellule, j'ouvris le journal, et tombai sur la rubrique nécrologique. Un visage plus que familier y était. Meg était morte, elle s'était coupé les veines avec une lame de rasoir. Submergé par le chagrin, je m'effondrai.

Plus tard, je réussi tant bien que mal a voler le pistolet d'une des gardiens. Je pointai l'arme dans ma bouche et appuyai sur la gâchette, sans peur ni remords. Mon corps s'écoula, dénué de vie.
Meg n'étais plus. A quoi bon continuer à vivre?

Quelques instants plus tard, j'étais devenu un démon.

Façon dont le perso est devenu démon : Mauvaise personne (suicide)

Se souvient de son passé humain ?Oui

lien avec les autres personnages : Aucun


Dernière édition par Derek le Mar 21 Juil - 13:16:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Derek   Dim 19 Avr - 14:12:19

Si personne n'y voit d'objection je m'auto valide =p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Derek
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Inscription de Derek Sagan
» Derek ♛ per inania regna {terminée}
» La séduction a toujours été une histoire de manipulation [Derek]
» Derek Hamilton 8D || Validée.
» Payphone - Derek McLivingstone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Angels vs Demons :: Avant rpg :: Présentation :: Démons-
Sauter vers: