Angels vs Demons


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Balade morbide

Aller en bas 
AuteurMessage
Derek

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 13/04/2009

MessageSujet: Balade morbide   Ven 24 Avr - 20:56:41

Je me baladais parmi les ossements des catacombes. Je dois avouer que je m'y sentais bien. Personne pour me contredire, pour m'ennuyer, bref le calme total. J'appréciais l'ambiance qui y régnait, mais l'odeur de renfermé m'était désagréable. J'étais passionné par tous les crânes, et j'envisageai même d'en rapporter un enfer mais je renonçai bien vite. Déjà que ma présence sur les lieux était louche, surtout vu la manière dont je m'habillais, mais vous m'imaginez, me balader dans les rues un crâne sous le bras?

N'importe qui me croisant ici penserait que je préparerais un sale coup, du genre une réunion d'une secte secrète vouant un culte à Satan. J'avoue que cela m'aurait bien plus, mais j'avas été déçu en arrivant en enfer d'apprendre que Satan n'existait pas. J'en connaissais tout un rayon sur lui: la signification des pentacles sur pointes, les crucifix retournés,... Si j'avais été un des personnages d'un film fantastique, j'aurais été sans aucun doute le méchant, celui qui s'intéresse aux forces obscures.

Enfin bref, tout ça pour dire que je me balade dans les catacombes. J'avais visité la cathédrale. Elle était magnifique, la lumière qui filtrait par les vitraux donnait au lieux une ambiance particulièrement agréable. J'avais ensuite emprunté le passage menant aux catacombes, histoire de les visiter. Elle était très impressionnante et les nombreuses gravures et sculptures avaient éveillé ma curiosité. Bien sûr, je n'avais croisé personne. Au dehors, le soleil avait peu à peu cédé sa place au nuages gris. Qui donc aurait osé s'aventurer ici, que ce soit le jour ou la nuit? Surtout qu'une légende urbaine circulaient à propos des catacombes, et j'avais de forts soupçons que ça soit un coup d'autres démons. D'ailleurs, si j'avais su, j'y aurais mis mon grain de sel et les aurais aidé sans hésité.

Soudain, je m'immobilisai. La quiétude de ce lieu avait été trop parfaite jusque là, et quelqu'un ce dirigeait dans ma direction. J'attendis, tous les sens en éveil.


Dernière édition par Derek le Dim 3 Mai - 12:29:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laeticia

avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Balade morbide   Mer 29 Avr - 22:02:22

Ce jour la il y avait une sortie prévu par l'école, à la cathédrale de la ville. Ce n'était pas pour son côté religieux mais historique. L'école avait fait une demande pour pouvoir venir y étudier, les prêtres avaient acceptés. On allait avoir un questionnaire encore super simple du genre : Qui a construite la cathédrale, patati patata. Mais l'on travaillait aussi sur les structures architecturales des bâtiments aux diverse époques. C'est ce qui m'intéressais le plus. De toute façon moi et la religion ça faisait deux. Je ne crois pas en Dieu. En fait sa m'est indifférent. On dit qu'il y a des choses qui se passe grâce a Dieu etc. Mais dans toute l'histoire on est toujours seul et c'est nous qui nous menons et nous démerdons... Mais passons. D'après les filles dans le bus il planerait sur la cathédrale une histoire de fantôme ou d'autre truc bizarre. Je leur dis qu'on était en plein jour et qu'on ne risquait pas grand chose mais.. La réponse qui me parvient fus :

"- Qui te dit que y'en a pas sous les rayons du soleil ?"

D'après ma mère... Enfin ce qu'elle disait... Cette fille avait raison. Mais j'essayais juste de les rassurés.
Tout le monde descendit du bus et se dirigea vers la cathédrale. Plusieurs élève prirent des photos de l'extérieur. C'était très décoré, de multiples statues ou goules étaient sculptées, des colonnes de marbres étaient de chaque côtés. Il y avait un magnifique cadran solaire sur la partie en hauteur, et un balcon qui surplombait la place où la cathédrale avait été érigé. Art baroque sans aucun doute. De toute façon tous ce qui est en rapport avec la religion est orné de belles choses. Je remplissait déjà mon questionnaire alors que les autres piaillaient, bavardaient et s'amusaient.
Arrivé à l'intérieur il y eut des exclamation de surprise. Les rayons du soleil passait à travers les vitraux colorés et se reflétaient sur le sol et les bancs en suivant les courbes des objets. Lorsque l'on regardait le plafond, on croyait que l'on regardait le ciel lui même parcourut par plusieurs angelots s'amusant à cache-cache dans les nuages. Diverses statues couvertes de feuilles d'or emplissaient aussi la salle. Et j'observai l'énorme orgue en m'imaginant y jouer quelques notes pour les faire raisonnées jusqu'aux voutes. Soudain la même fille de tout à l'heure rompu mon petit rêve.

"- Hey ! Venez ! les catacombes sont accessible !"

Elle était vraiment fana de toutes ces histoires. Mais puisqu'elle n'allait pas arrêter de crier comme ça avant que quelqu'un ne vienne je la rejoignis avec d'autre personne de la classe. On descendait assez lentement pour éviter de glisser, c'était un peu humide. Arrivé en bas, plusieurs personnes firent des exclamations de dégouts en voyant les cranes dans le mur de cette manière. Une fille fit même un haut le cœur. On avançais tous, la fille un peu folle nous guidant et faisant quelques commentaires sur ce qui orné les murs, moi j'étais en deuxième, le reste du groupe ne faisait qu'un, ils étaient serrés les uns contre les autres.
Au bout d'un moment on s'arrêta. Il faisait trop noir pour avancer. Mais je voyais dans le noir quelque chose de plus sombre encore, comme si quelqu'un était là. Pourtant il n'y avait aucun bruit, et rien ne bouger. J'avoue que la peur montée petit à petit en moi. le groupe derrière ne le voyait pas mais la fille devant dit alors :

"- Hey ! Regardaient devant il y a quelque chose, c'est quoi à votre avis ? Hé ho ! Monsieur le fantôme !? C'est bien toi ?"

Je me demandais si elle n'étais pas folle. Une partie du groupe s'était enfuis il ne restait plus qu'un garçon.

"- Euh... Tu ne crois pas qu'il faudrait remonté ? Dis-je avec une voix assez tremblotante. Il fait un peu sombre non ? On ne verras plus rien maintenant."

La fille parlait encore avec cette... chose. Il fallait que je me calme ça devait simplement être quelqu'un qui avait voulu voir plus loin rien d'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 13/04/2009

MessageSujet: Re: Balade morbide   Jeu 30 Avr - 21:06:02

Je fronçai les sourcils. Contrairement à ce que je croyais, il n'y avait pas qu'une seule personne, mais tout un groupe. Bruyant, en plus. Leurs pas raisonnaient contre les parois de pierre, et leurs paroles étaient amplifiées par le silence qui y régnait avant qu'ils fassent interruptions. La quiétude de se lieu fut brisée dès le moment où ils pénétrèrent dans les catacombes. Je jetai un regard noir dans la direction où l'on m'avait comparé à un fantôme. Ils allaient sûrement être effrayé par mon allure, mais bon, j'étais un démon après tout! C'est vrai que des "fantômes" pourraient hanter ces lieux, mais ce seraient tout simplement les pauvres âmes perdues que sont les morts.

Enfin, le bruit des pas faiblit, et je sentis qu'il n'y avait que peu de personnes dans les parages . Deux ou trois, pas plus. Selon leur voix, je les identifiai comme étant des jeunes. Je me retournai et fis face aux nouveaux arrivants. Je m'interrogeai à propos de leurs réactions. Je ricanai intérieurement, moi, un fantôme? Finalement, c'était vrai.... Je n'appartenais pas, enfin plus, à ce monde. Ma présence ici n'avais plus lieu d'être. Il m'avait fallu du temps à le comprendre et à l'assimiler. J'étais condamné à être un démon, et mon existence ne se limitait qu'à faire souffrir les hommes autour de moi. Au début, ça m'avait bien plus. Maintenant encore d'ailleurs. Mais parfois, il m'arrivait de me poser des questions... J'étais le mal incarné, si je puis le dire comme ça... Cela signifiait donc que j'avais commis des actes mauvais. Ce qui était vrai. Je coupai court à toutes ces pensées. Je divaguais, et laissait libre court à mon esprit.

Je ne répondis pas à la question d'une des filles. A propos du fantôme. Le genre de réflexions comme je venais de le faire avait le don de me mettre de mauvaise humeur. Je me sentais faible, et j'avais horreur de ça, c'était plus fort que moi. Avec un peu de chances elles se grouilleraient à partir, m'évitant, moi et mon allure douteuse, comme toute personne censée et intelligente réagirait à mon égard. Or, ils ne l'étaient peut-être pas, ou peut-être qu'ils l'étaient après tout? ... Tout ça pour dire que j'espérais qu'ils n'allaient pas m'aborder. Cependant, soit ils faisaient demi-tout, ou bien ils passaient devant moi. S'ils sont courageux, ils prendraient leur courage à deux mains et passeraient devant moi en m'ignorant, ou en me jetant un coup d'oeil inquiet. Enfin, tout ça était basé sur le fait que je ne leur inspirait guère confiance. Si ça compte, ils se retenaient peut-être d'éclater de rire! Mais non, c'était impossible...

En fin de compte, je décidai de leur adresser la parole. J'avoue, je n'ouvrais pas la bouche pour dire quelque chose d'intelligent, mais bon. Au moins je m'apprêtais à dire quelque chose. Mais... que dire? Je réfléchis à de vagues paroles. Ma voix résonnaient et devint quelque peu caverneuse.


-Vous devriez faire attention, les catacombes peuvent être un vrai dédale...

Moi, à la longue d'y traîner, je les connaissais par coeur. C'était dommage. Je n'avais plus l'angoisse de m'y perdre, et je ne découvrais plus de nouveaux coins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laeticia

avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Balade morbide   Ven 1 Mai - 11:56:06

La fille avait été trop absorbé par ce qu'elle voyait et n'écouter pas mes paroles. Soudain l'ombre se mit à bouger et dis :

"- Vous devriez faire attention, les catacombes peuvent être un vrai dédale..."


Ouf ! C'était bien ce que je pensais... Une simple personne comme nous autres qui regardait les "superbe" crânes à moitié enterrés dans le mur. C'est vrai que c'était bizarre que quelqu'un dise ça comme s'il y allait souvent mais bon... La jeune fille devant moi qui avait l'air si intrigué les mains reliées devant elle, fut déçu. J'avais presque pus voir ses épaules tomber bas.

"- Vraiment pas intéressant ! La prochaine fois je vérifierai mes infos !"

Le garçon et moi restions là. Maintenant qu'il n'y avait plus "de risque", si on peut appeler une légende ou un fantôme un risque, je pouvais pleinement observer les crânes et continuer de remplir le questionnaire. Le gars à côté de moi faisait de même, il était sans doute venu pour la même chose que moi. C'était le meilleur garçon de la classe : Anthony. Les crânes se ressemblait tous et étaient à la fois tous différents. Ceux qui étaient au plus prés des escaliers semblait plus ancien, on voyait de la moisissure ainsi que beaucoup de poussière.
Mais l'homme qui avait parlé tout à l'heure m'intriguer... Mon regard se portait de temps en temps sur lui sans que je bouge la tête, et lui ne disait pas un mot, ne faisait aucun geste ni bruit. On aurait dit qu'il attendait que l'on sorte pour qu'il puisse continuer ce qu'il faisait. J'étais assez curieuse, ça se trouve s'en était vraiment un de fantôme ! Et s'ils pouvaient parler comme les humains !? Mais d'un autre côté... Ma mère disait qu'elle en voyait et moi non... Donc logiquement il n'était pas venu d'un autre monde...

"- Euuuhhh, s'il vous plait ? Ce que vous avez dit tout à l'heure, sa voulait dire que vous connaissez bien les catacombes, Savez vous de quelle date viennent les plus vieux crânes ?"

Je voulais aussi lui dire :" Et c'est quoi votre job pour pouvoir connaitre ces trucs morbides par cœur pour pouvoir dire que c'est un vrai dédale ? Et pourquoi vous n'allait pas à la lumière comme tout le monde ?" Mais si je faisais ça, il allait être harcelé de questions... Donc je préférais me taire.
Aïe... Anthony venait surement de finit son questionnaire, il repartait vers les escaliers et à mon avis il s'en fichait complètement de l'information que je venait de demander à cet homme. J'allais me retrouver seule... Et j'allais pas fuir comme ça ! C'était malpoli de demander quelque chose et de s'enfuir comme une voleuse. Et ça se trouve il allait rester silencieux, et je n'aurais qu'a partir... C'est fait c'est fait... Tans pis ! Mais je regrettais tout de même que Gaëlle ne soit pas ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 13/04/2009

MessageSujet: Re: Balade morbide   Dim 3 Mai - 12:28:34

Je me retournai et dévisageai la fille pour la première fois. Yeux verts, cheveux noirs longs et lisses, je lui donnais entre 17 et 19 ans. Je jetai un rapide coup d'oeil au garçon qui l'accompagnait, puis à l'autre fille qui tirait un drôle de tête. Je reportai mon attention sur elle et pris en compte sa question. La manière dont elle m'avais vouvoyée m'avais amusée. Je ne devais pourtant pas être bien plus âgé qu'elle. Voire pas du tout.

Je réfléchis à la réponse que j'allais lui donner. Je ne m'y connaissais absolument pas en histoire, car je n'avais jamais été attentif en classe, dans mon lointain passé d'humain. Pour être franc, je tentais souvent de sécher le cours d'histoire. a cette époque, les catacombes existaient déjà, et je ne m'en approchais que très rarement/ Je supposai qu'elles furent érigées aux Moyen-Age, comme toutes les catacombes, mais j'ignorai quelle était la date précise du plus vieux crâne. J'avoue déjà ne pas savoir situer le Moyen Age dans le temps. Peut-être celui était-ce vers l'an 1000... je n'en savais rien. C'était bien la première fois que je regrettais d'avoir été un si mauvais élève, mais bon, à part m'infiltrer dans un classe de gosse, c'était irréversible.

J'espérais que la pénombre allait masquer mon hésitation tandis que je me lançai dans une réflexion. La cathédrale avait sûrement été construite en même temps que les catacombes, puisqu'il y avait un passage reliant les deux... Et les cathédrales, de ce genre gothique, étaient construite au Moyen-Age. Jusque là, ça tenait la route, mais mes réflexions ne m'amenaient nulle part. Je renonçai, me contentant de penser que les crânes venaient du Moyen-Age. Explication très vague, mais elle devait s'en contenter. Oui, je connaissais bien les catacombes, mais pas son histoire.

-Et bien je l'ignore mais la plupart des ossements datent du Moyen-Age...

"Enfin je crois."

J'affichai néanmoins un air rassuré. Ensuite, je m'interrogeai sur la raison de leur présence sur les lieux. On aurait dit une bande qui voulaient préparé un sale coup dans les catacombes. Je me trompai sûrement, mais je tenais à ce que ces précieuses catacombes (pour ne pas dire mes précieuses catacombes) restent en état. Je savais certaines galeries avaient déjà été vandalisées par des graffitis et autres activités d'humains. Peut-être étaient-ils aussi bizarre que moi et appréciaient le calme du sous-sol, tout simplement.

-Que fais-tu ici, dans les catacombes?

Peut-être que le fait que je ne m'adresse qu'à elle irritaient les autres, mais ils n'avaient pas ouvert la bouche depuis qu'ils avaient débarqués.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laeticia

avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Balade morbide   Dim 3 Mai - 20:13:06

Pendant un moment je pensais réellement que je parlais à un mur... Alors je restais là bêta, soudain il me répondit :

"- Et bien je l'ignore mais la plupart des ossements datent du Moyen-âge..."


Ce n'était pas une information exacte mais ce n'était pas grave, j'allais regarder en haut s'il n'y avait pas un panneau avec la date en question. Je lui avais posé cette question seulement pour l'entendre parler en fait... Parce qu'il était intriguant. Je finissais de remplir ma feuille avec ce que je savais, avant de repartir. Je commençai à m'avancer vers l'escalier, ce n'étais pas que je ne voulais pas rester mais... Il n'y avait plus personne que je connaissais, et je ne voyais pas l'intérêt de rester ici. Soudain sa voix retentit de nouveau :

"- Que fais-tu ici, dans les catacombes ?"

Mon pied en marche rejoignit celui qui était déjà posé. La première question qui me venue à l'esprit fut : "Pourquoi ?". Pourquoi me demandait-il ça ? Qu'est ce que cela pouvais lui faire qu'une jeune fille vienne regarder des morts ? Et puis d'ailleurs je ne venais ici que parce que nous étions obligés de venir. Mais il ne pouvait pas le savoir... Néanmoins sa question n'avait pas lieu d'être, bien sur qu'il pouvait en poser, parce que moi aussi je lui en avais posé une et il m'avait répondu, mais la mienne n'avait rien de personnelle contrairement à la sienne. Il était passé d'inquiétant à mystérieux pour redevenir inquiétant... Je me demande s'il croyait vraiment que j'allais répondre à un inconnu sur quelque chose qui me concerne moi en particulier... Oh et puis je devenais parano ! Toutes personnes (enfin presque) de mon âge étudiaient... Il n'y avait rien de spécial ou de dangereux à dire ça à un inconnu... C'est seulement si je disais le nom de l'école... Mais il ne le demandait pas... Alors je me retournai dans sa direction pour lui répondre :

"- Eh bien, c'est une sortie avec l'école, rien de plus banale... Pourquoi demandez vous ça ?"


... La question de trop, j'avais vraiment envie de repartir en haut pour voir la lumière. Je n'aimais pas vraiment les endroits sombres. Mais c'était trop tard. Je me demandais vraiment pourquoi il avait posé cette question, en fait c'était peut être juste une personne très gentille qui ne voulait pas que l'on vienne se casser la figure sur les marches de l'escalier humide, et il aimait pas voir des gens blessés... Nan tout bien réfléchit il préférait les morts... Enfin à ce que je croyais en tout cas. Il resta encore silencieux de nouveau. Apparemment c'était quelqu'un qui n'appréciait pas parler des heures... Voir qui ne parlait jamais...
C'était la dernière fois que j'entendais sa voix, ensuite je remonterai. Mais bon... Si sa réponse amenait à une autre question, c'était pas tellement ma faute... Cette fois je me sentais plus seule que jamais, avec mon questionnaire, que j'avais mise au dessus d'un cahier, coller contre moi, mes bras l'entourant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 13/04/2009

MessageSujet: Re: Balade morbide   Dim 10 Mai - 15:26:05

[déso c'est pas terrible^^"]

J'avais soudainement l'impression que la fille me soupçonnais de ... quelque chose. Je ne savais pas de quoi exactement, mais elle semblait trouver que ma question était louche. Le fait qu'elle soit en sortie avec l'école ne m'avais pas traversé l'esprit. Je remarquai vite qu'elle n'était pas à l'aise ici. Etait-ce tout simplement le lieu en lui même, u ma présence ici? Un peu des deux sûrement. Ce n'était pas elle qui semblait préparer un sale coup, c'était plutôt moi. Elle serrait son cahier, l'air seul et semblait avoir envie de prendre ses jambes à son cou. Bon, je n'allais pas lui dire la raison de ma question. Je réfléchis rapidement à comment je pouvais justifier ma question. Après tout, c'était une question comme une autre.

-Juste parce que ce n'est pas fréquent de voir des groupes de jeunes ici.

Je parlais comme si j'étais devenu vieux, que je n'étais plus jeune. Ce qui était vrai en quelque sorte. J'étais plus âgé qu'elle, de plus d'une vingtaine d'années, bien que d'apparence nous semblions avoir plus ou moins le même âge. Qui sait si, plus tard, je ne la retrouverais pas en enfer ou au paradis sous forme d'ange ou de démon? Elle comprendrais tout à coup pas mal de choses. Pourquoi je semblais si bizarre,... Enfin non, pas pourquoi je semblais bizarre. Tous les démons n'étaient pas aussi... particuliers que moi. Etant humain, j'étais déjà comme ça. Parfois, j'enviais ceux qui étaient encore humain. Ils vivaient sans savoir s'ils étaient bon ou mauvais. Moi, j'ai commencé à dégénérer à partir du moment où j'ai assassiné un homme. Jusque là, je savais bien que ce n'était pas un acte juste et glorieux, mais je me disais que je l'avais fait pour Meg, je ne m'estimais donc pas "mauvais".... mais après j'en ai eu la confirmation. J'étais un être mauvais, point à la ligne. Au moins, je n'étais pas devenu un mort, mais en y réfléchissant bien, ça me plaisait, d'être un démon.

Je reportai mon attention sur la fille. Me risquais-je à lui poser une autre question? Finalement, je renonçai, histoire de voir si elle resterait encore ou suivre son envie et partir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laeticia

avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Balade morbide   Sam 16 Mai - 19:39:36

"- Juste parce que ce n'est pas fréquent de voir des groupes de jeunes ici. "

Non, juste que tous les ans le quart de mon école venait ici... Peut être n'était-il pas venu ces jours là. Bon, je n'avais plus rien à faire ici, mon envie de remonter était plus forte que moi. Je desserrai alors mon cahier que je tenais contre moi puis fit demi-tour. Je ne voyais pas vraiment l'expression de son visage mais le silence qui planait laisser croire qu'il attendait quelque chose de ma part. Je jetai un dernier coup d'oeil aux crânes... Eux aussi on aurait dit qu'ils attendaient quelque chose.

Tout en y repensant c'était quelqu'un de vraiment bizarre... je sais ce qu'il attendait... que je m'en aille. Il avait l'air d'être en harmonie avec les morts comme s'il avait fait un rituel avec eux. Oui c'était ça ce que je ressentais en le voyant. Comme je l'ai déjà dit je ne voyais pas son visage, mais ses bras avec ses bracelets à pics et son long manteau en cuir qui retombait presque sur ses pieds. Ce n'est pas que je n'aimais pas les gens avec des styles originaux mais... quand on est habillé comme ça ET Qu'EN PLUS on est dans des catacombes, sa paraîtrait bizarre à tout le monde. Je m'étais arrêtée et donc reprise ma route vers la lumière des vitraux. Je mise ma mèche de cheveux derrière l'une de mes oreille, et grimpa les marche une par une. Arrivai en haut je fus ébloui par la lumière qui régnait dans la pièce et par les dorures de quelques statues. Je me retournai pour regarder une dernière fois cet homme, mais je ne le vis pas. Surement parce que je m'étais déjà habituée à la lumière éclatante. Je regardai alors chaque panneau autour (c'était peut être un lieu de culte mais aussi historique et très visité). En fait je voulais trouver la bonne réponse à la question que j'avais posé à cette personne en bas, ensuite je redescendrai et irais lui dire. Au moins il pourra être sûr de sa réponse. En même temps je notai des choses en rapport avec les autres questions. La fille de tout à l'heure racontait à tout le monde qu'elle avait vu un fantôme. Anthony et moi nous regardions puis levions les yeux au ciel. Elle faisait vraiment toujours tout pour impressionner ou pour faire peur, juste pour se rendre un chouilla intéressante. Mais ça ne marchait pas toujours.

Ensuite se fut le moment de la messe, tout le monde s'assit et écouta. Les croyants faisaient tout le shmilblick les autres bavardaient entre eux ou regardaient le décor du plafond. Moi je dessinai sur mon cahier, ça me faisait passer le temps, j'avais déjà regardai tous les détails des décos. La messe se termina, il nous restait plus qu'une demi heure.

J'avais finit le questionnaire et n'avais toujours pas trouvé LA réponse que je voulais. Soudain je vis une plaque de pierre gravée et tout y était indiqué. Forcément elle était par terre... Et tout le monde était dessus, à par là. Je me rapprochai, et vu que "l'homme des catacombes" avait raison. Je descendit en vitesse aux catacombes, et quelques personnes me regardèrent comme si j'étais une folle. Peut être avaient-il raison ? J'allais vite dans les escaliers et d'un seul coup, je glissai sur l'une des marches. Je tombai à plats ventre à cinq marche du sol. Je grognai dans mes dents, et tentai de me relever. J'avais mal à mon poignet... Surement foulé... Fallait que sa m'arrive ! Je me mise assise et dit d'une petite voix en essayant de m'habituer au noir :

"- Il y a quelqu'un ? J'ai... Enfin, vous aviez la bonne réponse !"

Je ne sais pas pourquoi j'étais revenue lui dire ça, il s'en fichait probablement. Mais chose faites était faites. La vrai question était : Etait-il encore là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 13/04/2009

MessageSujet: Re: Balade morbide   Dim 24 Mai - 17:34:22

La fille dont j'ignorais toujours le nom tourna les talons et partit. Je suivis des yeux sa silhouette jusqu'à ce qu'elle s'évanouisse dans la lumière du "dessus". "Au revoir, merci d'être passé", pensai-je avec espièglerie. Très peu de personnes se sentaient à l'aise avec mi, et le fait qu'elle parte ne m'étonnait plus. Je me retrouvai seul, dans ces catacombes, avec uniquement ces crânes aux orbites vides me fixant. Mon envie d'en rapporter un avec moi s'accrut, mais je tentai de l'ignorer. Je jetai un coup d'oeil autour de moi. Tout était redevenu silencieux et calme. Seul le clapotis de l'eau dégoulinant du plafond à certains endroits venait rompre le silence, et rythmait ma balade. C'est à ce moment que je me rendis compte que j'étais seul, même accompagné. J'étais marginal, solitaire.... Tandis que les autres, eux, ils n'étaient jamais seuls, en quelque sorte, car je pouvais toujours pénétrer leurs pensées... Le rapport? Peut-être qu'il n'y en avais pas, après tout. je me décidai à bouger, pour ne pas ressembler à tous ces ossements statiques.

Je parvenais à entendre la mélopée de l'orgue, tandis que la messe se déroulait dans la cathédrale. Les bribes du baratin du prêtres parvenaient à mes oreilles, mais je n'en tint pas compte. Etant vivant, je n'ai jamais cru en Dieu. Après tout, il nous laissait nous démmerder dès qu'on avait des problèmes et le seul intérêt d'aller à la la messe résidait en un minable disque de farine et d'eau qui est censé être le corps du christ. On ne pouvais pas réellement comparer Dieu à la Force Divine qui, elle, existe vraiment. Sauf si la Force Divine est le dieu des chrétiens... Mais je m'égare. Mes convictions religieuses passées et présentes n'ont plus aucune importance à présent. Je continuai ma petite balade dans les catacombes qui avait été interrompue par le groupe d'élève, et je finis par me retrouver à l'entrée du passage menant à la cathédrale. J'allais de nouveau partir dans une direction opposée lorsque j'entendis des pas.

"- Il y a quelqu'un ? J'ai... Enfin, vous aviez la bonne réponse !"

Il me fallut un certain temps pour reconnaître la fille de tout à l'heure, et de comprendre de quoi elle parlait. La bonne réponse? Celle qui concernait le plus vieux crâne? Et bien dis donc, c'était un grand jour, j'avais donné une réponse correcte. Je m'avançai dans la lumière et fut violemment ébloui par la clarté. Mes yeux gris pâle se posèrent sur la fille, et semblaient vouloir la transpercer par l'intensité de mon regard. C'était seulement maintenant que je pouvais correctement la détailler. Justement, j'en avais marre de l'appeler "la fille". je décidai donc de l'interroger à propos de son identité.


-Dis-moi, quel est ton nom?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laeticia

avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Balade morbide   Dim 24 Mai - 21:20:54

J'ai bien cru qu'il n'était plus là mais soudain il apparut dans la lumière qui descendait d'en haut. Ses yeux gris plongeaient dans mon regard, j'avais l'impression qu'il lisait en moi comme dans un livre ouvert. Il était vraiment beau, avec son visage fins et ses cheveux mi-long d'ébène. Apparemment cela devait être un gothique ou un métaleux vu comment il était habillé. Beaucoup de gens méprise ceux qui ont un style différent, parfois ils en on même peur. Ce n’est pas parce qu’on s’habille d’une certaine façon qu’on est forcément un descendant de Satan ! En plus je trouvais que ce style lui allait comme un gant.
Soudain il me répondit. Enfin... Si on peut appeler ça une réponse :

"- Dis-moi, quel est ton nom ?"

Je lui disais qu’il avait une bonne réponse, et il me demande mon nom. Cela faisait un peu :
- Tu as quel âge ?
- 60 Kg !
... Mais bon cela devait être dans sa personnalité. Je me relevais enfin, exprimant un « Aie » à cause de mon poignet. Il était vraiment grand. Il me dépassait de deux têtes au moins. Son regard me transperçait toujours, c’est comme si je n’osais penser. Mais malheureusement je ne faisais que ça. Je me remise enfin dans un « état normal » pour me dire que cela ne valait pas la peine que je lui dise mon nom. Dans son regard il y avait quelque chose d’étrange, comme de mal sain pourtant je n’avais pas l’impression qu’il était agressif sauf en cas de besoin. Après un moment de réflexion :

" - Euuh eh bien. Je m’appelle Laeticia et ..."

Comme il était à la lumière je voyais à présent que c’était juste quelqu’un d’un an plus vieux que moi. Alors j’eus encore un doute sur l’idée de vouvoyer ou tutoyer mais pour pas que ça fasse bizarre... J’allais vouvoyer comme au début.

" - Et vous ? "

Je ne voyais pas trop pourquoi je posais cette question mais... dans tous les cas j’étais assez curieuse sur son nom. Qui sait j’allais peut être le recroisais un jour ? Je rigolais intérieurement. Dans les catacombes d’une autre église l’année prochaine avec les cours ? Nan c’était méchant...
Mes mains étaient placées devant moi l’une dans l’autre. J’avais l’impression que son regard était de plus en plus intense. Soudain se devint insupportable et je détournai mon regard par terre sur ma droite. Il y avait un cafard, bizarre qu’il y avait de la vie dans ce trou sans lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 13/04/2009

MessageSujet: Re: Balade morbide   Mar 26 Mai - 21:26:24

Je faillis éclater de rire en entendant ses pensées. Non pas que je les lisais toutes, mais juste que j'étais tombé par hasard au moment où elle se faisait la réflexion que ma question n'était totalement hors sujet. J'étais loin de me douté que l'âge du plus vieux crâne était si important pour elle. Moi, j'avais dit une réponse au pif, il s'était avéré que, par un heureux hasard, c'était la bonne réponse. Ah, j'en revenais toujours pas. Bon c'est vrai, j'aurais pu la remercier de confirmer ma réponse, et patati et patata, mais j'étais un démon et ça ne se faisait pas.
Un sourire s'étala sur mon visage. Alors, va-t-elle me vouvoyer ou me tutoyer? ... Me vouvoyer. J'avais donc l'air si vieux? Et pourquoi pas Monsieur?


-Moi c'est Derek.

J'épargnais à mes paroles toutes les politesses inutiles telles que "Enchanté de faire ta connaissance" ou encore "Ravi de te connaître"... Evidemment, j'avais déjà pris connaissance de son nom dans les pensées des autres humains du groupe. J'y avais fait un petit tour en vitesse, violant leur intimité.

Elle finit par détourner le regard, mal à l'aise. Je m'imaginai quelle serait la réaction des autres si je mettais mes lentilles aux iris noir, ou encore celles aux iris rouge. C'était amusant d'observer le regard des autres. Il y reflétait de la méfiance, de la peur parfois, ou bien de la répugnance et de l'incompréhension. Rares étaient ceux qui ùe comprenaient, avec mon look "spécial".

Laeticia me paraissait plutôt petite, parce que de un, je la surplombais à cause de ma taille, et de deux mes bottes chargées de chaînes et d'autres décorations étaient munies de semelles épaisses d'environ huit centimètres. Je tentai donc de ne pas me rendre trop imposant, et à ne pas la narguer par ma taille, ce qui n'était pas chose aisée. Je lui souris, gardant néanmoins un air amusé sur le visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laeticia

avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Balade morbide   Dim 31 Mai - 15:01:34

"- Moi c'est Derek."

Je me retournai vers lui quand il dit ça. Et il sourit, ce qui me remise sur pied, je n'étais plus mal à l'aise. Alors j'ai sourit à mon tour et dit un :

"- Ok !"

Je me sentais idiote de dire ça, c'est pas mon meilleur ami... Je n'avais aucune raison de lui parler comme ça. Surement parce que j'avais été trop tendu, c'est sortit tout seul. Bon et bien je n'avais plus l'intention de rester là. Surtout qu'on allait bientôt y aller. Je regardais mon questionnaire, bien ! Il était finit.

"- Vous remontez ? Moi en tout cas je dois y aller, enfin je crois. En tout cas vous devriez vous habituer à la lumière sinon arrivé en haut vous ne verrez plus rien du tout."

Je mettais mes mains pour dire qu'il passe devant moi. Puis je réfléchit un instant, les femmes d'abord hein ? J'étais vraiment stupide, je ne savais plus quoi faire ni où aller ni quoi dire ! j'avais l'impression qu'il s'interroger sur ce que je faisais. il fallait que je trouve quelque chose, je détestais ces moments là.

"- Ah euh.. Vous vous demandez pourquoi ? C'est parce que... En fait j'aimerais visiter les catacombes un peu plus loin ! Voila ... *Gênée gênée* Donc euh... Passait !!"


Bon là j'étais sure... Je m'enfonçais de plus en plus. Mais... J'aimais vraiment pas ces situations là. Des situations où on ne contrôle rien. Il était trop tard pour faire un pas en arrière, ou sortir que c'était une blague forcément... Ce serait encore plus idiot. Alors j'avançai vers le noir un peu tremblante. En plus j'aimais pas cet endroit... D'habitude j'étais sure de moi ou de ce que je faisais mais là... Je me frappai le front avec ma main, là il ne me voyait pas ou plus. Et en plus je n'avais rien pour voir... D'ailleurs comme faisait- il lui ?...

"Euh... Est ce que vous avez quelque chose pour voir clair ?"

[ Désolé >< Je trouvais pas grand chose j'ai l'impression de tourner en rond]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 13/04/2009

MessageSujet: Re: Balade morbide   Mer 17 Juin - 15:40:38

Je tentai de masquer l'interrogation que pouvait trahir mon visage. Je ne comprenait plus rien à la situation.J'e pensais que le mieux à faire était de partir, même si je n'avais pas émis cette intention. Elle avait l'air de plus en plus gênée par ma présence et mon allure, ses pensées me le prouvaient. Elle ne cessais de penser que ces paroles et ses gestes étaient stupides . Je décidai donc de clore la discussion après avoir répondu à ses questions, et de m'enfoncé dans les profondeurs d'un tunnel. Ca ferait un peu démon qui rentre de l'obscurité de l'enfer comme ça.

-Et bien pour voir clair heu... je ne sais pas je n'ai jamais eu de problème pour ça, il suffit de prendre une lampe torche et ça sera plus simple, non? Sinon, il faut s'habituer à la faible clarté. Et fais attention à ne pas te perdre.

J'imaginai déjà son squelette, au carrefour de plusieurs galerie... Evidemment, je désirais ajouter une touche de frayeur en bon démon. J'aurais pu lui raconter des histoires (inventées bien sûr) de personne qui s'étaient perdues, sans compter la légende des catacombes... Les catacombes étaient grandes, mais c'était plus facile qu'il le semblait de s'y repérer.

-Dans ce cas, je te souhaite une bonne balade.

Elle était sûrement soulagée que je parte enfin, et la plupart des gens réagiraient comme elle. Je tournai donc les talons, dans un silence de plomb. Mes nombreuses chaînes auraient pourtant dû cliqueter, balancées par mes pas, mais elles ne tintaient pas. Je m'enfonçait donc dans la galerie sombre, comme je l'avais prévu, histoire d'évoquer une aura de mystère autour de moi. Je remarquai que j'étais parti dans la direction opposée qu'elle désignait. Je n'étais pas remonté par la cathédrale. Il y avait trop de touriste à l'intérieur, et je n'avais pas envie de recroiser tous ces élèves qui me prenaient pour un fantôme. Quoique ça aurait été bien marrant. J'imaginai déjà le regard du prêtre en voyant mon look et mon allure, pensant que je pratiquerais le satanisme... il n'aurait pas vraiment eu tord, en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laeticia

avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Balade morbide   Lun 29 Juin - 19:37:10

Il y eut un petit silence comme à chaque fois. Bien sur, je ne voulais pas m'enfoncer dans ces catacombes.

"- Et bien pour voir clair heu... je ne sais pas je n'ai jamais eu de problème pour ça, il suffit de prendre une lampe torche et ça sera plus simple, non? Sinon, il faut s'habituer à la faible clarté. Et fais attention à ne pas te perdre."

C'est vrai. Il devait souvent être là, pour être habitué comme cela aux ténèbres. Et une lampe torche on en avait pas dans sa poche tous les jours... Et même si je voulais vraiment visiter les catacombes, je ne pourrais pas demander une lampe torche aux prêtres. Il me vireraient tout de suite de l'église...
Un silence envahit de nouveau le sous sol de l'église, et je crus bien voir un sourire se dessiner sur son visage.

"- Dans ce cas, je te souhaite une bonne balade."

Il fit alors volte face, dans la direction complètement opposée à la mienne. Je pensais réellement qu'il allait remonter dans l'église mais non. Il était vraiment ... étrange. Lorsqu'il marchait, aucun bruit ne s'entendait. Comme s'il n'était qu'un fantôme. J'évitai quand même de laisser trop d'imagination divaguer sur ce sujet. Je fus soulagée qu'il parte. Bien sur ce n'est pas que je ne l'aimais pas, mais il paraissait inquiétant. J'attendais qu'il soit complètement enfoncé dans le noir pour être sure qu'il ne m'aperçoive plus. Comme il ne faisait aucun bruit c'était plus difficile de savoir si lui non plus n'allait plus m'entendre, en plus ici dans des catacombes, cela raisonnait. J'avais alors attendu 5 minutes. 5 longues minutes à vrai dire, me posant plein de question au sujet de ce Derek. Puis je tournai d'un quart vers la droite. Et remontai les escaliers, doucement pour ne pas m'abimer les yeux. Arrivée en haut je fit demi-tour pour regarder une dernière fois ce fond totalement noir à présent. Il n'y avait plus rien. La fille de toute à l'heure me vit arriver :

"- On croyait vraiment que l'homme d'en bas t'avait kidnappé ! Vient dépêche toi ! Le bus va partir !"

Elle avait rigolé pour la première remarque. Ça ne me fit même pas sourire en fait. Je courus la rejoindre au niveau de l'entrée. Et avant de sortir de l'église jettai de nouveau un regard derrière moi. J'étais vraiment curieuse.
Nous rentrâmes dans le bus, et ce dernier partit vers l'école. Les discussions étaient toutes autours de la visite, et parfois j'entendais le mot : Catacombe, ce qui me faisait toujours repenser à Derek. Qu'était-il vraiment ? La question resterait surement un mystère pour toute ma vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Balade morbide   

Revenir en haut Aller en bas
 
Balade morbide
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Balade en amoureux (pv Charlotte)
» Petite Balade Avec Pauline (pv elle)
» Balade en ville [PV : Menthos]
» Balade rafraichissante [pv]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Angels vs Demons :: Rpg :: Terre :: Capitale :: Centre ville :: Catacombes-
Sauter vers: